Introduction

Tout d’abord commençons par définir le mouvement hippie en listant leurs idéaux et leur philosophie:

Le mouvement hippie est une forme de contre-culture, qui s’est définit par le contexte historique. A cette époque Les États-Unis sont en pleine guerre du Vietnam et les enfants du baby-boom refusent toute cette violence. La lutte contre la guerre a été le premier objectif, leur lutte est donc, comme elle se veut, pacifiste. Pour ceci ils manifestent en faisant des « sitting » devant la Maison Blanche et en mettant des fleurs sur les armes des soldats. C’est le « Power Flower ».

Ce mouvement va être illustré par des chansons telles que « Imagine » de John Lenon « Imagine all the people living life in peace. »

Seulement, si en premier lieu c’est une lutte pour le pacifisme, ce sera aussi, par la suite, une lutte de ces adolescent contre la société de consommation qui va s’installer. Illustré également dans des chansons, notamment « Money » de Pink Floyd, grand groupe de l’apogée hippie où il est dit  » Money get away it’s a crime ».

On constate donc, au delà du refus de cette société américaine qui s’instaure, que les hippies se rebellent en fait contre toutes formes d’autorité en commençant par leurs parents, puis la police puis la société entière. Ces hippies se marginalisent donc; David Guilmour chante d’ailleurs au nom de tout ce groupe:  » We don’t need no though control ».

Au delà de ce refus d’autorité se traduit par une volonté de totale liberté sur le plan sexuel de manière absolue. Avec le développement des moyens de contraceptions, les femmes sont désormais libre de choisir. Le sexe ne doit plus être un tabou et ne doit, selon eux plus être considéré comme sale, dégradant ou comme un pêché.

Tout ces idéaux illustrent bien leur célèbre slogan « Peace And Love ». Soit, faîtes l’amour, pas la guerre.

La liberté qu’ils prônent puisqu’ils ne peuvent pas trouver dans cette société, ils vont aller la chercher dans la Nature, en recherchant une communion avec cette dernière. Ils essayent donc de vivre dans la Nature de manière simple, pauvrement. Cette recherche, cette vision pure et douce de la Terre peut être assimiler à celles de certains écrivains: les humanistes (Montaigne par exemple).

John Lenon illustre dans « Instant Karma » cette harmonie:  » Why in the world are we here, surely not to live in pain and fear ».

Les hippies se pose une question existentielle: Pourquoi sommes-nous sur terre ? Et John Lenon y répond en disant simplement: « Certainement pas pour vivre dans la souffrance et la peur. » Ce qui est sûr c’est qu’ils ont besoin d’un retour à la nature, d’un retour aux ressources.

Mais le moyen qu’ils trouvent pour accéder à cet autre monde, à l’évasion est la consommation d’alcool et de drogues. Et le problème qui se pose alors est celui de l’addiction. Les seventies doivent alors faire face à l’arrivé de nouvelles drogues sur le marché tels que la LSD. Certains groupent comme Velvet Underground décrivent les effets de l’héroïne dans leur chanson « Heroin ». Les abus sont très nombreux et conduisent parfois à la mort par des overdoses. Ce fut le cas de trois artistes très représentatifs du mouvement hippie. Janis Joplin, Jimmy Hendrix et Jim Morisson.

Ils se réunissent, pour vivre en communauté, notamment auFestival de Woodstock. Qui dure trois jours; trois jours de Paix et d’Amour et qui réuni plus d’un demi millions de hippies dans cette petite ville de l’état de New York. Et durant ces trois jours ils chantent un amour fraternel entre tous les hommes.

Introduction dans Accueil SSB_Woodstock_69

Jimi hendrix au festival de Woodstock

 

woodstock-poster-c92d6 dans Accueil

Programmation du festival de Woodstock

Laisser un commentaire




Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Millenium Development Goal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gucci158
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres